Givenchy Playlist Ss17 Mfw Menswear Antidote

La playlist de la Fashion Week Homme de Paris

Texte : Astrid Faguer
Photo : courtesy of Givenchy

Si la musique adoucit les mœurs, les playlists de la Fashion Week parisienne s’efforcent de lutter contre la morosité ambiante qui touche la capitale française. Hit-parade des meilleures playlists qui ont rythmé cette Fashion Week parisienne, entre démonstrations d’amour, notes énergiques et douces rebellions.

GIVENCHY ENVOIE DU LOURD

En plein cœur du très cossu seizième arrondissement, dans l’enceinte du lycée Janson-de-Sailly qui accueille habituellement les enfants de la bourgeoisie de l’ouest parisien, Riccardo Tisci propose un vestiaire masculin urbain, très streetwear. A l’affiche des coupes oversize, des imprimés dollars et camouflages, des sneakers massives – futur bestseller. S’en suivent des silhouettes Couture de haute volée, enlevées par les super tops Natalia Vodianova ou Mariacarla Boscono. Le tout sur fond de playlist house version tribale signée DJ Dixon. Efficace et rythmé. Très Givenchy.

1. Breathe in, Son Lux
2. Houran, King Ghazi ( Gilb’R simple tone remix)
3. A song for Anna, Gilb’R, Beesan Rum
4. Free Fall, Echonomist

BALMAIN, BEST OF

Un condensé de la mode d’Olivier Rousteing (people, chaines en or qui brille, robes ultra sexy, mâles viriles) sur fond de bons gros tubes interprétés en live. Entre musique de blockbusters américains et mastodontes de maison de disques (de The Prodigy à Sting en passant par la bande originale du film Gladiator), le jeune prodige Rousteing en met plein la vue sur le podium avec sa désormais célèbre Army of Lovers. Une recette qui fonctionne, comme toujours. Revigorant.

1. In The Air Tonight, Phil Collins
2. Barber’s Adagio for Strings (ATB remix), William Orbit
3. Desert Rose, Sting
4. The Host of Seraphim, Dead Can Dance
5. Smack My Bitch Up, The Prodigy
6. Thunder, Prince & The N.P.G.
7. Total (feat. Michaela Srumova), Emika
8. The Stars Line Up, Marianne Faithfull
9. Start, Peter Gabriel
10. Right Here, Right Now, Fat Boy Slim
11. The Kiss, Trevor Jones
12. Now We Are Free, Hans Zimmer

LOUIS VUITTON, DE LA GRANDE HOUSE

Précurseur du mouvement techno de la musique de détroit, icône du clubbing gay londonien, Mark Moore signe une bande son énergique pour le compte de la maison Louis Vuitton. A l’affiche, principalement les tubes qui ont fait le succès du créateur du groupe S’Express, à l’instar de « Hey Music Lover ». En accord parfait avec l’esprit safari punk distillé par Kim Jones.

1. Hey Music Lover, S’Express
2. The Trip, S’Express
3. That’s The Way Love Is (Deep House Mix), Ten City
4. Have A Nice Day, S’Express
5. Theme From S’Express, S’Express

MAISON MARGIELA, POST-BREXIT

Est-ce l’annonce matinale du Brexit qui entraine la griffe Maison Margiela vers cet univers mélancolique ? Reste que sur fond d’actualité morose, les hommes Maison Margiela avancent au son de « Last Man Year », chanson du poète à la voix grave et enveloppante Léonard Cohen, dans des costumes déstructurés, façon haillons d’argent.

1. Last Year Man, Leonard Cohen
2. Your Sweet Love, Lee Hazlewood

DIOR HOMME, MINIMALISTE PUNK

Rarement bande son n’aura autant collé à un vestiaire. Ici Frédéric Sanchez, sound designer habitué à la crème des podiums, rythme les pas des hommes punk new-wave de Kris Van Assche au son de The Cure et autres New Order. Dans un décor de fête foraine un peu underground (le très chic Tennis Club du seizième arrondissement métamorphosé), les hommes Dior s’affichent dans des costumes maison aux accents gothiques, visiblement passés au filtre punk. En rouge et noir. Sans fioritures.

1. Overthrow, Boys Noize
2. Rigor Mortis (Gothic Intro), A Split Second
3. The Hurting, Tears For Fears
4. One Hundred Years, The Cure
5. The Weeping Tune, Philipp Gorbachev
6. Confusion, New Order
7. To Ellen, Eyeless In Gaza
8. M, Buttechno
9. Bust it, Escor Krist
10. There is a Light That Never Goes Out, The Smiths

HERMES, HYMNE A L’AMOUR

Membre fondateur de Radio Nova, Thierry Planelle soigne la bande son des défilés Hermès mâle depuis plus de dix ans. Cette saison, tandis que Véronique Nichanian joue la carte de la légèreté sur le podium au sens propre comme figuré, Thierry Planelle conquiert les cœurs avec un message doux, en équation avec la mode maison, sur fond de remix d’ « All you need is love » – en note finale. Plein d’espoir.

1. Looking For, Mizan K
2. The Delivery (feat. Alex Kapranos), It’s a Fine Line
3. Conscious, Yula Kasp
4. All You Need Is Love, The Beatles

À lire aussi :