Alexander Mc Queen Fall Winter 2009 Antidote

Le vêtement fait scandale aux Arts Décoratifs

Photo : Alexander McQueen automne-hiver 2009

De Jeanne d’Arc à Rick Owens, le Musée des Arts Décoratifs siècles explore avec « Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale » plusieurs siècles d’outrages mode.

Source ou emblème de révolution, qu’elle soit sociale ou sexuelle, pérenne ou éphémère, la mode a toujours interrogé et défié les règles du vestimentairement correct. Car moins futile qu’il ne peut en avoir l’air, le vêtement est une déclaration, flirtant parfois avec la provocation.

Dans ce registre, les robes « clochard » haute couture de John Galliano, les dysmorphies de Rei Kawakubo, ou, plus récemment, les créations très révélatrices du défilé Rick Owens, ont toutes suscité choc et stupeur. Et bien avant elles, mini-jupes, bikinis ou smokings féminins suffisaient à défrayer la chronique, pour des raisons sociales, religieuses ou politiques.

thierry-mugler-rick-owens-tenue-correcte-exigee-scandale-arts-decoratifs-antidote

De gauche à droite : Thierry Mugler haute couture automne-hiver 1997, Rick Owens automne-hiver 2015

À ces multiples objets du scandales, inscrits dans l’histoire de la mode, le Musée des Arts Décoratifs dédie « Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale », une exposition rétrospective, du 14e siècle à aujourd’hui.

À travers 300 pièces et accessoires, le musée, sous le commissariat de l’historien Denis Bruna, interroge la représentation du corps au fil des époques, le bouleversement des normes vestimentaires et l’évolution de la notion de genre. Un parcours historique et transgressif.

L’exposition « Tenue correcte exigée, quand la mode fait scandale » est à découvrir au Musée des Arts Décoratifs de Paris jusqu’au 23 avril 2017.

À lire aussi :

  • Société

    Comment la technologie va-t-elle s'emparer de notre sexualité ?

    C'est une règle quasi mathématique : une révolution sexuelle est toujours la conséquence des avancées technologiques de son époque. Pour preuve, les chamboulements émancipateurs des années 60 et 70 n'auraient été possibles sans la démocratisation des nouvelles méthodes de contraception. S'appuyant sur ce théorème, et les progrès exponentiels en matière d'informatique, de robotique et d'intelligence artificielle, comment envisager les prochaines modalités de jouissance qui s'offriront à nous ?
  • Mode

    EXCESS : la nouvelle série mode de Xiangyu Liu issue du dernier Antidote

    Découvrez une série mode inédite issue du nouveau numéro d'Antidote photographié par Xiangyu Liu. Commandez dès maintenant EXCESS sur notre eshop au prix de 15€.
  • Musique

    Sound 79 : la nouvelle playlist de Moodoïd pour Antidote

    Bientôt en concert à Paris le 14 novembre prochain à la Maroquinerie afin de présenter en live son nouvel LP onirique Cité Champagne, Moodoïd signe ici sa troisième playlist pour Anitdote, Sound 79.