Cheri Samba Art Afrique Louis Vuitton Antidote

L’Afrique à l’honneur à la Fondation Louis Vuitton

Photo : Cheri Samba, J’aime la couleur, 2003

La Fondation Louis Vuitton consacre l’Afrique de l’art à travers 3 expositions simultanées à découvrir jusqu’au 28 août.

L’Afrique et son art sont mis à l’honneur ce printemps à Paris. En parallèle de l’exposition Afrique Capitale à La Villette, de l’opération Africa Now aux Galeries Lafayette et tandis que l’Institut du Monde Arabe accueille les Trésors de l’Islam en Afrique, La Fondation Louis Vuitton présente Art/Afrique, le nouvel atelier.

Divisée en trois parties, l’exposition protéiforme donne à voir dans un premier temps « Les Initiés », sélection d’œuvres d’une quinzaine d’artistes contemporains directement issues de la collection privée de l’italien Jean Pigozzi. On retrouve parmi eux des artistes aussi différents que le sculpteur béninois Romual Hazoumé, le peintre congolais Chéri Samba ou encore les photographes portraitistes maliens adeptes du noir et blanc Seydou Keita et Malick Sidibé. Les disciplines, origines et générations multiples se confondent ici de manière organique pour offrir un panorama complet des acteurs de l’art africain.

09-08-06-3

Photo : Malick Sidibé

Plus haut, on retrouve « Être là », second acte d’un voyage qui emmène cette fois directement sur les terres d’Afrique Du Sud, l’une des scènes les plus dynamiques du continent africain. Cette exposition collective rassemble dix-sept artistes parmi les plus influents et reconnus de l’art sud-africain, Jane Alexander ou William Kentridge, en plus d’une poignée d’artistes nés dans les années 1970 comme Nicholas Hlobo et Zanele Muholi, ainsi que la nouvelle génération née dans les années 1980, plus sensible aux nouveaux enjeux d’une société post-apartheid. Enfin, le dernier niveau est consacré à une sélection d’œuvres africaines de la collection de la Fondation Louis Vuitton, qu’elles soient d’origine africaine ou qu’elles s’en revendiquent.

L’exposition Art/Afrique, le nouvel atelier est à découvrir à la Fondation Louis Vuitton jusqu’au 28 août 2017.

À lire aussi :

  • Mode

    Azzedine Alaïa était-il le dernier grand couturier ?

    Azzedine Alaïa est un modèle de liberté dans le monde de la mode. Autodidacte, il est l’un des créateurs les plus influents de l’industrie et a toujours tout fait a sa manière. Au fil d’une conversation candide, le plus petit des designers de mode nous a raconté pourquoi il n’a jamais passé une journée prive de liberté, comment la gentillesse de ses clients a lance sa carrière et pourquoi il n’aurait aucune envie de vivre jusqu’a 150 ans.
  • Art

    La photographe Dana Lixenberg expose 20 ans de photos d’un ghetto de Los Angeles

    À travers « Imperial Courts (1993-2015) » qu'elle présente au Centre photographique Rouen-Normandie, Dana Lixenberg retrace l’évolution d’une cité malfamée du sud de Los Angeles, où s’étaient déroulées les émeutes de Watts.
  • Société

    Reportage : au coeur d'Ocakli, un village turc menacé par le tourisme

    Les photographes Fora Norman et Aysegul Demirhan se sont rendus à Ocakli, près de la frontière Arménienne, alors que le gouvernement turc tente de chasser les locaux pour convertir les ruines environnantes en site touristique. Ils rapportent un témoignage visuel et écrit de leur voyage pour Antidote.