Chloe Wise Almine Rech Antidote

La pop culture politique de Chloe Wise chez Almine Rech

Texte : Alice Pfeiffer
Tableau : Chloe Wise

L’artiste canadienne aussi pop qu’engagée dévoile sa première exposition solo en France ce weekend à Paris. Antidote modérera la conférence qu’elle donnera le samedi 9 septembre à la galerie Almine Relch à 15h.

En 2015, l’actrice India Menuez se fait photographier à un événement Chanel à New York avec, à la main, un petit sac en forme de bagel au saumon et au cream cheese, et un logo double C. Les news tombent. « Chanel lance un sac-bagel ! ». Il s’agit en fait d’une œuvre hyperréaliste créée par l’artiste canadienne Chloe Wise, qui n’a depuis jamais cessé de jouer avec la question de la mode, de la féminité… et des produits laitiers, comme le dévoile son exposition personnelle chez Almine Rech.

Intitulée « Of false beaches and butter money « (De fausses plages et de l’argent en beurre), elle utilise de nombreuses métaphores politico-crémières. Dans une de ses peintures, une jeune femme dénudée façon Déjeuner sur l’herbe tient dans sa main une pêche ainsi qu’une plaque de beurre Président. Un rébus y est caché : « impeach the president », ou « destituez le président », sa façon picturale de contester l’investiture de Trump.

chloe-wise-exposition-antidote

Œuvres : Chloe Wise

L’iconographie du lait apparaît sous toutes formes : des seins suggérant la maternité, à l’heure d’une reproduction de plus en plus contrôlée aux États-Unis, ou encore l’idéal pastoral romantique. Celui-ci contraste violemment avec des sculptures de bouteilles en plastique ruisselant sur un festin gâté, pour évoquer la gloutonnerie de l’industrie alimentaire. Après des années passées à traiter de façon frontale la culture internet et la prestation de soi, c’est une façon d’ouvrir un nouveau chapitre de questions vers un discours sur la relation entre les genres, l’économie, la consommation dans le monde, et l’Amérique actuelle.

Au fil de peintures, sculptures, vidéos et dessins, elle fait preuve du même humour chargé et profondément politique qui marque son travail depuis ses premières heures. Comme elle l’évoquait dans un texte écrit pour le numéro Borders d’Antidote, « chaque artiste a la responsabilité d’utiliser sa plateforme pour communiquer et encourager un changement… aujourd’hui de façon plus urgente que jamais. »

chloe-wise-antidote

Œuvre : Chloe Wise

L’exposition « Of false beaches and butter money » de Chloe Wise a lieu du 5 septembre au 7 octobre 2017 à la galerie Almine Rech, 64 rue de Turenne, 75003 Paris. Alice Pfeiffer, rédactrice en chef du magazine Antidote, animera un débat avec l’artiste à 15h le samedi 9 septembre, suivi d’une signature de son livre. 

À lire aussi :